WIP - Visières anti projection



LES HOPITAUX DEMANDENT AUX FABLABS ET MAKERS INDEPENDANTS SI IL LEUR EST POSSIBLE DE FOURNIR DES VISIERES ANTI-PROJECTION



L'hôpital d'Avignon est en passe de commander 1000 pièces aux Fablabs de sa région. Le Fablab de Bilbao fonctionne 24/24 et livre en ce moment 500 visières par jour. 25/3/2020

Les bénévoles des Restau du Coeur ton aussi besoin de visières (Adresses pour prendre contact avec eux : FIXME


Nous avons un groupe WhatsApp pour échanger et se synchroniser entre membres du Fablab. Si vous souhaiter nous y rejoindre, merci d'en faire la demande par email à fablab@web-5.org

Il existe aussi un groupe du réseau des Fablabs d'Occitanie pour une coordination à l'échelle Régionale.

L'accès du fablab est malheuresement fermé aux membres mais notre fabmanager chéri a une autorisation pour s'y rendre. Du coup la découpe laser est disponible. Dans la mesure du temps restant pendant que la découpe laser fonctionne, il est possible d'utiliser toutes les imprimantes 3D. Par ailleurs si vous souhaitez imprimer des modèles chez vous pour participer à l'effort, cela est tout à fait possible. La situation est évolutive !

Il y a deux types de “marchés” que nous pouvons adresser avec nos fabrications de visières :

  • Le marché en ville : commerces, professions libérales, administrations (mairie, postiers, police municipale, HEPADs en passant par les mairies)
  • Les hôpitaux en passant par leur services généraux qui soumettent les réponses aux médecins qui décident.

Les Fablabs sont identifiés comme pouvant apporter des solutions et ils reçoivent en ce moment des sollicitations des hôpitaux.

Les difficultés majeures sont :

  • urgence d'apporter une solution opérationnelle :
    • alors que nous adressons des filières d'habitude très rigides
    • avec des solutions non conventionnelles
    • et un énorme handicap logistique

Quand on a un prototype prêt à tester, on le soumet aux services de l'hôpital pour lequel on travaille. Ensuite ils testent et enfin ils commandent. La distribution se fait souvent par les forces de l’ordre, enlèvement par ambulance ou par le biais de voisins travaillant dans le monde hospitalier. C'est en tout cas ce qui est recommandé.

Du coup on essaye de simplifier au maximum les étapes à commencer par le nombre de modèles différents. D'où les efforts de coordination faits au niveau du Réseau des Fablabs d'Occitanie.

  • Très simple à fabriquer
  • Réglable en tour de tête (c'est un plus)
  • Favorisant la circulation d'air pour éviter les problèmes de condensation.
  • Empêcher que les gouttes de sueur coulent sur le visage
  • De couleur vive pour les différencier des modèles industriels gris. Comme ça ils savent que c'est du DIY/fablab et ne les confondent pas avec le matériel certifié.
  • Pas de motifs gravés (qui retiennent la saleté)
  • Si on a une utilisation unique en hôpital, ou si la visière est utilisée en ville, on peut envisager une bande de mousse de confort. (problème de l'aseptisation impossible des éléments poreux comme les mousses PU).
  • Très simple à nettoyer
  • Nettoyage avant emballage : désinfection bain d'eau javelisée ou solution hydro alcoolique.
  • Après usage :
    • Dans le cas de l'hôpital ils seront probablement jetés, utilisation unique (si les quantités suivent….)
    • Dans le cas des personnels en contact avec le public (caissières), désinfection possible.
  • Livré en emballage de protection individuel genre sac congélation
  • Une autorisation de monter un atelier (avec des membres bénévoles, pas forcement étudiants) de fabrication au Fablab au sein de l'IUT de Béziers.
  • Une personne à la logistique : demandes de dons, achats matériaux, fournitures, relation avec les “livreurs” à savoir police municipale, ambulanciers, personnels de l'hôpital habitant près de l'IUT. Peut être géré à distance.
  • Une équipe de 1 à 2 bénévoles au nettoyage et emballage.
  • Un renfort de 1 à 2 bénévoles à la fabrication.

Monté en charge, criticité de la situation à l'hôpital, évaluation des risques face au service rendu.

Il n'est pas prévu de gagner quoique ce soit. La politique de notre Fablab :

  • jusqu'à des quantités de 100 pour les hôpitaux, on compte rien, au delà on facturera la matière prix coûtant (modulo que pour un hôpital il est difficile de commander à une petite structure associative). Evidemment les dons ne devront pas être refacturés.
  • pour les petites structures publiques ou associatives, on factura les matériaux au delà de 20 pces. Hors dons aussi.
  • pour les commerçants, si il y a de la demande spontanée, il faut étudier un prix matière-prix-coûtant-plus-petite-marge genre 5%.